Free boobs, free nipples and no bra.

Un an environ que je ne porte plus de soutien-gorge, et je pense que je peux enfin en parler en toute sincérité. On connaît toutes ce moment de libération quand on rentre à la maison, après une longue journée de travail et que l’on détache enfin notre soutif. J’ai arrêté d’en mettre au début de mon chômage, plus de travail donc plus la peine de s’infliger ça. Oui, j’ai bien dit infliger, l’armature qui te rentre dans le sein, le tissu pour le tour de taille bien trop serrée, les bretelles qui tombent, qui se tournent, mais aussi le prix exorbitant de bonne lingerie ! Pour moi, c’est fini.
soutif

Au départ, j’avais énormément peur que l’on me juge quand je sortais, j’avais peur du regard des gens, de mes proches, mais surtout des inconnus. Je me suis rendu compte que beaucoup de gens n’était pas du tout renseigné sur les dangers de cette lingerie qui remplit les commodes de toutes les femmes âgées de plus de 16 ans. On suit simplement des années de conditionnement sans se poser de questions, parce que c’est normal, que c’est comme ça que tout le monde fait, peut-être devrions nous remettre en cause notre mode de vie encore une fois ? Malgré son nom, sous-entendu qu’il aiderait à soutenir notre poitrine, les soutifs sont mauvais pour la santé, en effet, le port du soutien-gorge n’empêche pas que les seins tombent au fil des années, pire encore, il accélère ce processus. À force d’habituer notre poitrine à être soutenue, le soutien-gorge rend le système de suspension flemmard et favorise l’affaissement du dos. Des soutiens-gorge à la mauvaise taille pourraient même causer des problèmes de respiration en compressant les os et les muscles de la cage thoracique. Le mouvement pour agrafer, lui aussi abîmerait les articulations des épaules. De plus, une étude démontre qu’il y aurait un lien entre cancer du sein et soutien-gorge, ne serait-ce pas une raison suffisante pour essayer de se mettre au no-bra, ou même simplement d’en mettre moins souvent ?

   Objet du désir   

nude1rtc
Je reçois très souvent des messages sur les réseaux sociaux, pour « m’avertir que j’ai oublié de mettre un soutien-gorge » ou d’autres messages dans ce style-là, mais ce qui m’énerve le plus ce sont les fameux « oh trop sexy » je tiens à mettre les choses au clair, je ne fais pas ça pour aguicher, je n’aime pas qu’on bloque sur mes seins. Mais nous vivons dans une société ou la poitrine, à tout d’abord un aspect sexuel, que la femme n’a pas le droit de porter ce qui lui fait envie, encore moins un décolleté plongeant sans soutien-gorge en dessous, mais faut-il rappeler aux hommes que c’est tout d’abord pour nourrir les jeunes enfants que les femmes sont munis de cette poitrine ?

_____________________________

Et pour finir, petit disclaimer, j’invite les gens à se renseigner en parallèle de cet article, comme pour tous les articles que vous lisez sur la blogosphère, faites-vous votre propre opinion, allez chercher d’autres infos, des raccourcis sont si vite fait, des mauvaises infos peuvent vite être partagé.

20 réflexions au sujet de « Free boobs, free nipples and no bra. »

  1. Bravo à toi! J’avais vu un reportage là dessus il y a quelque temps et on y trouvait les mêmes arguments que dans ton article. Personnellement porter un soutien gorge ne me dérange pas et je ne me sentirais pas capable d’affronter le regard des gens ni le mien d’ailleurs, mais je comprends tout à fait ta démarche!

    J'aime

    1. Avant je n’aimais pas mes seins, je les trouvait trop petit, et je me rend compte que j’avais une image faussée à cause des soutiens gorge qui « redynamise » la forme de tes seins : rembourrage, push up etc, on vis dans le faux ! Et depuis que je ne porte plus rien je me sens vraiment bien, en accord avec mon corps et je ne souffre plus et ça c’est le plus important!

      J'aime

      1. Tant mieux pour toi! 🙂 Moi j’ai une poitrine plus conséquente et je ne me vois pas la laisser à l’air libre parce que c’est vraiment pas pratique.

        J'aime

  2. Malheureusement je ne peux pas faire ça moi … Il est vrai que le soutien gorge ne maintien pas la poitrine au long terme mais quand on à une forte poitrine depuis qu’on a 14 ans s’en passer devient compliqué. Je fais régulièrement des journée sans soutien gorge mais sans sortir de chez moi. Pas pour le regard des autres (avec ou sans ils sont regardés dans tout les cas … ). Je suis déjà sortie sans soutien gorge mais je reste quand même plus à l’aise chez moi. En revanche si je reste trop longtemps sans soutien gorge ma poitrine est douloureuse du fait de ne pas être tenue… 😅

    J'aime

    1. Je comprend tout à fait, déjà les journées sans soutif à flâner devant des séries c’est la vie ! Désolé pour le temps de réponse, je ne sais pas pourquoi mais ton commentaire était classé en indésirable 😦
      Bonne soirée !

      J'aime

  3. Il m’arrive de ne pas porter de soutien-gorge, mais la plupart du temps je porte des triangles sans armatures, moins traumatisant et qui ne contraignent pas la forme naturelle de la poitrine. Du coup ça reste mince en terme de maintien, et je me suis déjà pris pas mal de réflexions dans la rue, provenant la plupart du temps d’hommes semble t-il bien satisfaits de me ramener ans le droit chemin. J’ai rarement eu le temps de répliquer (est-ce que ça en vaut la peine?) mais ça m’a fichu à chaque fois dans une colère noire… Je ne vois pas en quoi c’est indécent, ni en quoi ça regarde les autres!

    J'aime

    1. Alors moi le pire c’est que c’est bien souvent des femmes qui me tue du regard, et je les entends se moquer juste dans mon dos, mon dieu mais vous êtes contentes de vous, la bienveillance vous connaissez ?
      En tout cas merci pour ton message, je me sens un peu comprise !

      J'aime

  4. Bienvenue au Club 😉
    Moi non plus je ne porte pas de soutif.
    1) A quoi ça sert pour les 2 tetons qui me servent de poitrine ?
    2) Pour moi, il en faudrait des sans bonnets car le bonnet A est trop grand, mdr 😂
    Sinon, je ne peux pas dire que ça ne m’arrange pas : ça fait des économies, au prix d’un soutif quand même, et surtout je me sens libre. Ça serre, ça m’énerve d’en porter, surtout pour ma poitrine (si on peut appeler ça comme ça) invisible.
    Alors bravo à celles qui ont choisi leur liberte de mouvement et leur confort personnel

    J'aime

  5. Article génial ! Il sort de l’ordinaire !
    Personnellement, je ne met de soutien-gorge que pour sortir, mais sinon je fais le plus souvent possible du « free boobs » !
    J’ai des amies qui en mettent même pour dormir et cela me choque personnellement, dans le sens où ça fait du bien de rien avoir ! Surtout la nuit ! Mais je pense de plus en plus à sauter le pas, et ne plus rien mettre. Mais je le fais à ma vitesse. Mais article vraiment génial !
    Laurence de Gettin Hope

    J'aime

  6. J’aime bien l’idée et clairement je connais la libération du soir ^^ Mais j’ai une forte poitrine et ne pas en porter est désagréable et contraignant. Vraiment pas envisageable pour moi, mais je ne peux que le conseiller aux gens qui peuvent se le permettre plus facilement 🙂

    J'aime

  7. super article ! ma meilleure amie a complètement arrêter et m’avait incitée à laisser tomber moi aussi , après avoir lu ton article je crois que je suis enfin prête ahah ! passe faire un tour sur mon blog si tu en a l’occasion ! des bisous 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s