Yuka, l’application qui nous veut du bien.

IMG_0776

Depuis quelques années, nous entendons parler très souvent des composants qui se trouvent dans nos produits du quotidien, et c’est rarement pour les féliciter : hygiène corporelle, cosmétiques, produits ménagers, mais on oublie bien souvent les produits alimentaires, pourtant, ce sont ceux qui occupent le plus d’espace dans notre chez nous. C’est vrai, faire les courses, et passer au peigne fin la liste des ingrédients de nos produits, ça prend du temps et bien souvent, on est déjà soûlé de passer une heure dans les rayons à chercher ce que l’on veut manger cette semaine, et puis il faut aussi savoir décrypter les composants inconnus, sont-ils bons ou mauvais ? 

Il y a plusieurs mois maintenant, j’ai découvert une application, facile d’utilisation et hyper pratique, c’est devenu un de mes indispensables pour faire mes courses.

TU SCANNES, IL ANALYSE…

Yuka est un super allié pour faire le tri dans son caddie quotidien, dans son garde-manger et son frigo. En quelques secondes, il va analyser le produit scanné et déchiffrer à votre place les étiquettes de vos produits favoris : trop gras, trop sucré, trop salé, pleins d’additifs et de conservateurs nocifs à votre santé. Il va très facilement mettre en avant les défauts et qualités de votre produit et vous allez pouvoir savoir si vous pouvez l’ajouter à votre panier ou plutôt l’éviter. Mais le plus beau avec Yuka, c’est que si vous tombez sur un produits avec un impact négatif sur votre santé, l’application vous propose un produit équivalent de meilleure qualité !

L’essayer, c’est l’adopté, alors n’hésite pas une seconde ! 

🥕

Aujourd’hui, je deviens vegan.

Au grand désespoir de ma famille je n’ai jamais été très viande, il faut dire que petite mon grand-père ne s’est jamais caché de tuer des poules, des canards et des lapins, il les tuaient même devant moi, ces mêmes lapins que je caressais quelques heures avant. Alors, quand ma grand-mère me répondait que ce midi c’était pommes de terre et lapin, ça ne passait pas, j’ai toujours eu le droit à la fameuse « mais goûte, avant de dire que tu n’aimes pas » à cette époque je ne comprenais pas pourquoi je devais me forcer à aimer quelque chose alors qu’un adulte, si lui dit qu’il n’aime pas, on ne lui met pas la cuillère de force dans la bouche.

Puis j’ai grandi, dans une famille qui ne pouvait pas faire un repas sans viande, en entrée : charcuterie et pâté, en plat : un bon pot-au-feu de maman et s’enchaîne le plat de fromages et les desserts industriels. Je ne critique pas, je n’ai jamais « manqué » de rien.

Sans titre

J’ai grandi dans cette société consommatrice, j’ai grandi dans le mensonge, j’en ai conscience aujourd’hui, des publicitaires qui te vendent du lait avec des slogans telle que « les produits laitiers sont nos amis pour la vie » j’ai grandi avec un voile opaque devant les yeux, c’est vrai, j’aime mon chien, j’aime les petits chats arpentant les rues, j’aime même les cochons, les moutons et les lapins, c’est mignon, mais auparavant, je n’avais pas le lien entre viande et animaux, je me sens tellement stupide en écrivant cela aujourd’hui. Je m’imaginais que mon pavé de steak, venait d’un producteur proche de ses bêtes, qu’elles avaient eu une longue vie, heureuse bien entendu, à gambader dans des grandes prairies, le grand air et qu’elles étaient morte de vieillesse. Comment peut-on être aussi naïve ? On m’a menti toute ma vie, avec des packagings, des phrases bidons, des labels, des publicités… Lire la suite

Être une femme – agressions, viols et harcèlements.

J’ai toujours voulu parler ici des problèmes de société, des problèmes qu’on rencontre au long de notre vie, pour que les gens ouvrent les yeux et que les choses bougent. Alors aujourd’hui, vu que les femmes ont décidés de parler et de se libérer, je me dis que mon témoignage ne sera pas de trop.

Plus jeune j’habitais près d’une route nationale, énormément utilisé, chaque jour, je l’a traversé pour aller a l’école, voir mes copains, faire du vélo, jouer avec mon frère sur le terrain de foot, et tous les jours je me faisait klaxonner par des hommes au volant de leurs voitures ou de leurs camions, je n’avais même pas 10 ans.

Pendant qu’on sortait le chien avec ma cousine dans son lotissement, deux hommes en voiture nous ont suivis et on essayer de nous faire monter dans leurs voitures, nous leur avons échappé en se cachant dans un parc, j’avais 14 ans.

Au lycée, j’ai rencontré un mec sur qui j’avais flashé, il avait le même âge que moi, il était originaire de Paris, et avait l’habitude de fumer beaucoup de joints, après quelques semaines de relation, je suis allée chez lui pour passer le week-end et ce jour-là, j’ai compris qu’il avait un autre visage, que je ne connaissais pas, il a été violent, j’avais 16 ans.

Après une soirée chez ma meilleure amie, je suis allée me coucher, car j’étais fatiguée, mon copain m’a rejoint alors que je dormais déjà et m’a violé, j’avais 17 ans.

Au travail, il y a quelques années, mon collègue venait me voir tout les jours pour me demander quand est-ce que je le sucerais, quand est-ce que je venais chez lui pour me faire baiser, ça a duré plusieurs semaines. Puis un jour alors que nous étions tous les deux dehors pour faire notre travail, il m’a mis une claque aux fesses, j’avais 18 ans.

Un soir après mon travail, je me rendais à la bouche de métro, un homme m’interpelle pour savoir ce que je fais, je lui dis que je n’ai pas le temps, que je rentre chez moi, et que je n’ai pas envie de discuter, il a pris le même métro que moi, s’est installer à côté de moi, me regarder avec insistance, me chuchoter des choses à l’oreille, il m’a suivi jusque dans ma rue, j’avais 19 ans.

J’ai 25 ans, et hier encore, on m’a arrêté dans la rue pour me proposer de monter dans la voiture d’un parfait inconnu, juste parce que je portais une robe.

Non, je ne me sens pas flattée.

 

meetoo
Un lien vers une vidéo youtube t’attend juste ici.

 

Que j’aille faire mes courses, que j’aille dans un bar avec des amies, que je marche dans la rue tout simplement, que j’aille faire du sport, que je sois en robe, en jupe, en col roulé, en jogging, rien ne vous arrête, pourtant, je n’ai jamais rien demandé.

Je n’ai pas le droit de m’habiller comme je l’entends, je n’ai pas le droit de refuser vos avances, je n’ai pas le droit d’être libre, je n’ai pas le droit de vivre sereinement.

J’aimerais vivre dans un monde où je ne serais pas jugé sur mon physique, où j’aurais le droit de porter ce que j’ai envie, où je n’aurais pas peur de sortir boire un verre avec mes amies, où je n’aurais pas besoin d’appeler un homme pour qu’il me raccompagne sans crainte, où les agressions sexuelles ne seront pas minimiser, où j’aurais les mêmes droits qu’un homme, où les agresseurs seront jugés et punis pour leur acte.

Season list #1 – Autumn mood 🍁

couverturerameau

J’avais envie de faire un article qui change un peu, un article simple référant les choses que j’aime pendant ma saison favorite et les choses que j’ai envie, ou besoin parfois, de faire. Je souhaitais aussi vous partager quelques photos faites pendant cette saison que j’aime tant. J’espère que ça pardonneras un peu mon absence de ses derniers temps, mais j’avoue que j’ai du mal à trouver du temps pour bloguer… Lire la suite

Tattoo Artist #3 Interview de Yentl Line

Après plusieurs mois d’attente, voici la troisième édition de ce genre d’article ! Je prends le temps aujourd’hui, de vous présenter, Yentl Line, une petite nouvelle dans le monde du tatouage !

– Présente toi, rapidement !

IMG_1086

Bonjour ! Je m’appelle Yentl Line, j’aurais 22 ans en septembre, je suis Française, mais je vis en Belgique depuis que je suis toute petite, donc je me sens plus belge que française, mon accent le prouve très bien ! J’ai 25 animaux au total chez moi (c’est une très grande maison) et 5 frères et sœurs.

Lire la suite

Boules d’énergie vegan à base d’okara (3 recettes)

Ce matin, ultra motivée, j’ai préparé un litre de lait d’amandes, maison évidemment, de la même manière que pour le lait d’avoine (recette juste ici), au détail près que j’émonde les amandes (je retire la petite peau) : petite astuce pour ne pas perdre ta journée, fait bouillir de l’eau et laisser tremper tes amandes quelques minutes, ensuite ça sera vraiment plus simple de les émonder, tu verras ! Les amandes doivent tremper plusieurs heures avant d’être mixés pour préparer votre lait végétal.

energy balls1

Après avoir fait mon lait, j’avais encore une fois mon okara, et plutôt que de le perdre, je me suis dit, tiens je vais faire des cookies, j’avoue, j’ai trouvé ça un peu banal, et j’avais envie de laisser libre court à mon imagination. Promis, je ferais une recette de cookies avec mon prochain okara, en attendant, armez-vous de patiente… Lire la suite

Carnet de voyage #1 – Corbel

Dimanche matin, comme d’habitude Maxime est plus motivé que moi. Je sais quand il a une idée derrière la tête, ce mec est hyper actif, mais surtout, il aime bien trop la nature, il veut toujours aller découvrir un nouveau coin, un nouveau village, et ce jour-là, il veut absolument prendre la voiture pour que l’on aille dans le doux village de Corbel.

Carnet de voyage (1)

Perdue au fin fond de la Savoie, bien loin de la ville, Corbel est un village authentique, pleins de charme. Il faut préciser que pour moi « perdue au fin fond de la Savoie » est loin d’être péjoratif, j’adore le calme des ruelles fleuries, comme si le temps s’était arrêté ici. Lire la suite